Le non-coté est assorti d’un levier fiscal revu à la hausse et permettant de réduire l’impôt sur le revenu. Bien avant que le capital-investissement n’arrive en assurance-vie, les particuliers ont pu accéder à cette classe d’actifs via les fonds dits « fiscaux », à savoir les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI), puis les fonds communs de proximité (FIP) :